Postcard from LISBOA

DSC00762

Avant d’arriver à Lisbonne, je ne savais pas du tout à quoi m’attendre. Les avis étaient si mitigés sur le web, je n’arrivais pas à savoir si j’allais aimer cette ville ou non, si j’allais être déçue ou émerveillée. Bon, après 4 jours à découvrir Lisbonne et ses alentours de long en large, je peux désormais affirmer que j’ai adoré. Dès les premiers pas hors de mon hôtel, j’étais conquise, toutes ces couleurs, toute cette lumière… Je me suis laissée prendre au jeu de cette ville toute en montées et en descentes. Hop, mes Stan Smith aux pieds et le plan abandonné au fond du sac, et j’étais prête pour m’enfoncer dans toutes ces ruelles hors du temps, sans but ni itinéraire. De temps en temps, je m’arrêtais goûter une nata dans une pastelaria authentique de quartier, et siroter un jus pressé bien frais sur une terrasse avec vue panoramique, à mille lieux de la réalité et complètement coupée du monde. Dans cette ville où le temps semble s’être arrêté, où les ruelles sentent bon le linge propre et où chaque mirador est un émerveillement, la magie ne pouvait qu’opérer…

DSC00487

DSC00269

DSC00711

DSC00299

PicMonkey Collage8

DSC00321

PicMonkey Collage

DSC00345

DSC00167

DSC00356

DSC00368

DSC00279

DSC00371

DSC00384

DSC01773

DSC00387DSC00427

DSC00466

PicMonkey Collage6

DSC00482DSC00513

PicMonkey Collage3

DSC00516

PicMonkey Collage2

DSC00596

DSC00694

PicMonkey Collage4

DSC01775

A ne pas manquer : faire un tour de la ville à bord du fameux Tram 28 pour une virée digne d’une montagne russe, monter jusqu’au Château Saõ Jorge et y déguster une glace artisanale à la Gelataria Portuguesa, redescendre le quartier de l’Alfama en se perdant au gré du street art et des petites ruelles, boire un verre avec vue depuis le Noobai Café, se balader le long du Tage sous le pont du 25 avril et aller découvrir Bélem et ses pasteìs de nata qu’on ne présente plus, se balader à la tombée de la nuit au Bairro Alto pour voir Lisbonne s’animer, grignoter un bolinho de chouriço parce que ça se mange sans faim ni fin, aller se rafraîchir les petons sur la plage de Cascais et pousser la balade jusqu’à la Boca do Inferno, faire la queue chez Santini avant de faire les magasins du quartier Baixa, monter au parc Eduardo VII et redescendre par la Avenida da Liberdade, faire une pause au belvédère de Santa Luzia, dîner à la Pharmacia ou au To be Burger, et puis s’endormir en rêvant d’azulejos multicolores…

DSC01705

9 réflexions sur “Postcard from LISBOA

  1. Julytoseptember dit :

    Jolies photos! Je n’y suis jamais allée mais cela me semble être une bien jolie ville! Pour ma part je n’ai jamais entendu trop d’avis négatifs . J’ai un attrait assez marqué pour les pays du souud comme l’Espagne ou le Portugal ;)

    J'aime

    • adriannawithlove dit :

      Ouiii c’est une ville magnifique pleine de couleurs ! Mais nombreux sont ceux qui disent que la ville est en ruines et ce n’est pas faux, beaucoup d’habitations sont à l’abandon ou très délabrées, ça donne un charme mais on sent que ce n’est pas facile pour les habitants… Mais bon, Lisbonne a quand même mille choses positives à offrir :)

      J'aime

Et si on bavardait?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s